Billets d'avion pas cher - Comment économiser sternimages.com

Comment je déniche le meilleur billet d’avion pour le Cambodge

Chaque année j’ai presque la même routine qui s’installe : trouver un billet d’avion pas cher pour le Cambodge.

J’ai acquis avec le temps certains réflexes pour dénicher la meilleur affaire, alors j’ai décidé de vous faire partager mes astuces.

Voyageant en famille avec des enfants en bas âge, j’ai la contrainte d’avoir à trouver un vol aller-retour le plus court possible avec de préférence un vol de nuit, mais surtout qui ne passe pas par la Chine pour ne pas voir nos aliments saisis par la douane.

Sommaire :

1/ Les astuces de base2/ Le choix du type de vol
3/ La réservation du vol sec4/ Les économies sur le prix final
5/ Modification de la réservation6/ Le vol
7/ SAV8/ Mon expérience en temps réel

1/ Les astuces de base

Internet regorge de ressources pour nous aider à trouver le billet d’avion le moins cher. En voici un récapitulatif que je détaillerai un peu plus bas :

  1. recherche : acheter sur internet et utiliser des comparateurs de vols,
  2. navigateur : lancer son navigateur en mode « privé » ou effacer les cookies, et éviter l’IP tracking,
  3. prix : connaître à l’avance les prix moyens des vols et créer des alertes de prix,
  4. dates : être flexible sur les dates de vols,
  5. destination : regarder les aéroports secondaires de départ et d’arrivée peut-être moins chers et faire le reste en bus/train,
  6. réservation : réserver son vol en avance (plusieurs mois, idéalement 6) ou à la dernière minute et privilégier le début de semaine (lundi, mardi), pendant la nuit (pour réduire les frais de dossier), plutôt que durant les heures de pointe (le midi, en soirée…),
  7. vol : décoller la semaine, hors périodes scolaires / jours fériés / événements importants (valable pour la destination également), prendre un aller-retour même en cas d’aller simple, faire des recherches multi-destinations, privilégier les vols avec escales pour réduire le prix et éventuellement visiter le pays en transit (stopover),
  8. compagnies aériennes : dans la mesure du possible prendre des compagnies low-cost, regarder les prix/promotions directement sur leurs sites, adhérer à leurs programmes de fidélité (miles, primes) et s’abonner à leurs newsletters/twitter/facebook…,
  9. paiement : éviter les assurances qui sont quasiment inutiles, ne pas prendre de billets remboursables, utiliser une carte de crédit classique plutôt qu’une American Express et gare au prix qui ne comprennent pas l’enregistrement des bagages et certaines taxes,
  10. réductions : utiliser le cashback (sites spécialisés, banques…), profiter des réductions étudiante/cartes jeunes, connaître un membre d’une compagnie aérienne (pilote, hôtesse, steward…).

Si vous avez la flemme de lire, vous pouvez vous contenter de regarder cette vidéo !

2/ Le choix du type de vol

Avant de choisir mon vol, j’écarte :
– les vols en première classe (budget et nacelle bébé oblige),
– les vols avec 2 escales ou plus,
– les durées de voyage supérieures à 17h pour un Paris – Phnom Penh car j’ai des enfants et il y a suffisamment de choix en-dessous de cette durée (Qatar Airways, Vietnam Airlines et Thai Airways entre autres le font),
– et les vols avec une escale en Chine car les autorités saisissent la nourriture

Et j’opte pour :
– le meilleur rapport prix/durée.
– le jour où c’est possible, un direct ! car ça n’existe pas aujourd’hui malgré qu’il y a quelques années Air France proposait un faux direct (un stop à Bangkok sans sortir de l’avion).

A/ Le vol sec

Je parle ici d’un vol aller-retour avec ou sans escale(s) mais sans hôtel ni autres prestations inclus.

Astuces

  • En cas de vol avec un bébé qui a moins de 2 ans à l’aller, et plus de 2 ans au retour, le bébé va être considéré comme enfant donc la majorité des agences de voyage appliqueront le tarif enfant ou bien même il y aura un bug sur le tunnel d’achat. Préférer les compagnies aérienne directement. Dans mon cas j’ai payé un aller-retour avec Vietnam Airlines au tarif bébé même si mon enfant avait plus de 2 ans au retour.

Pièges marketing

  • Attention aux offres alléchantes qu’on peut trouver dans les annonces commerciales de Google ou sur un site tiers. Souvent, le prix « à partir de » correspond à une date qui n’arrange personne et peut correspondre à un aller simple.
  • Faux prix via piège à clic : imaginons un vol A/R avec 2 adultes (700€ x2) + 1 bébé (70€ : généralement 10%/20% du billet adulte). Le total théorique à payer est de 1470€ mais on ne donne pas suite. S’affichera alors sur d’autres sites des pubs avec un prix incroyable de 490€ l’aller-retour pour ledit vol. L’astuce marketing, c’est de nous faire croire que 490€ est le prix par adulte, alors que c’est la moyenne du prix des 3 billets !

B/ Combinaison de vols secs

1/ Vol sec international + vol sec local

Cela consiste à décoller d’un aéroport A (Paris), et plutôt que de prendre un aller-retour vers un aéroport C (Phnom Penh), s’arrêter à un aéroport B (Bangkok) moins cher puis prendre un vol vers l’aéroport C (Phnom Penh), le tout devant être bénéfique sur le plan financier, mais pour moi pas sur le ratio durée/confort, d’autant plus que louper la correspondance (non officielle) pourrait être catastrophique…

2/ Vol sec + trajet par voie terrestre

Pour un Paris – Phnom Penh, il parait qu’il est intéressant de prendre un vol Paris vers la Thaïlande, le Vietnam ou la Malaisie puis de rejoindre le Cambodge par train, bus ou taxi.

Par bus ou taxi, il faut savoir que cela reste très dangereux, car les gens sur les routes roulent vite et sont souvent alcoolisés. Les trajets contiennent de nombreux stops où le bus/van se remplit jusqu’à ce que les couloirs soient infranchissables… et l’arrêt pour les visas aux postes frontières peut être long. Cela devient vite insupportable, et je ne parle même pas des soucis de chaleur… Bref, prix à comparer pour voir si cette astuce en vaut vraiment la chandelle !

3/ Multi destinations/villes

Le billet multi-destination est idéal pour visiter plusieurs endroits sans avoir à réserver plusieurs billets d’avions. Cela permet de ne pas se contenter d’un un aller-retour qui oblige à revenir sur ses pas en fin de séjour.
Ainsi je peux aller de Paris à Bangkok à l’aller et de Phnom Penh à Paris au retour, mais je peux aussi ajouter d’autres destinations au cours du voyage. Inconvénients, pas de changement de plan à la dernière minute. Avantages, ce « pack » est censé être plus économique, mais une vérification s’impose.

4/ Stopover

Le stopover, c’est comme une escale, sauf qu’elle peut durer plusieurs jours et laisse la possibilité de sortir de l’aéroport. Aucun intérêt quand on a besoin d’aller de A à C via B le plus vite possible. Par contre, cela permet de visiter un pays ou une ville pour quelques jours, comme par exemple m’arrêter dans le golfe de Thaïlande.
Finalement, c’est un peu comme un billet multi-destination avec moins de souplesse. Il faut néanmoins le planifier directement sur le site des compagnies aériennes qui le propose.

5/ Open jaw

L’open jaw c’est comme un vol multi-destination, sauf qu’on les trouve généralement sur les sites de bons plans, à tarif très intéressants. Revers de la médaille, on cour le risque d’une longue escale et de partir/arriver d’un aéroport quelques part en Europe !

Il y a l’open jaw simple, c’est à dire avec l’aéroport de retour différent, et le double, avec l’aéroport de départ et de retour tous les deux différents.

Point particulier

Si vous vous arrêtez d’abord dans un pays frontalier et que vous ne comptez pas aller au Cambodge tout de suite, certaines fois il vaut mieux aller en agence qui proposent des offres des fois moins chères que sur internet. Air Asia est une des meilleurs compagnies low cost pour voyager en Asie, la fonction « Explore » de Kayak permet de voir les vols les moins chers vers les pays voisins (Thaïlande, Malaisie, Vietnam, Laos, Myanmar…). Ou bien faire du stopover, voir plus haut.

3/ La réservation du vol sec

Billet avion moins cher - Réservation vol sec
theclinic.cl

A cette étape, je connais grosso modo mes dates de séjour. Je commence donc le plus gros du travail : rechercher un vol intéressant avec une compagnie qui me satisfait, bien que je l’ai peut-être déjà trouvé par une alerte de prix ou par une offre commerciale alléchante. Ainsi par exemple, ma famille a saisi une superbe offre en mars 2015 avec Qatar Airways pour un aller-retour Paris – Phnom Penh via Doha à moins de 550€, pour moins de 16h de voyage dont moins de 3h d’escale, ce qui reste exceptionnel, et ce prix est vérifiable sur algofly.

Ensuite arrive tout un tas de question : par où commencer à chercher ? Pourquoi le prix de mon vol change d’un jour à l’autre ? Pourquoi c’est moins cher ici ? Dois-je me dépecher d’acheter ce billet car on me dit qu’il ne reste plus que 3 places ?
Pas de panique ! Je vais donner réponse à toutes ces questions au fil de l’article.

C’est donc parti pour un long moment de recherche où se méleront vols complets, prix à la hausse et refus de CB !

Décomposition du prix d’un billet

Décomposition prix billets taxes YQ Paris Phnom PenhIl est intéressant de savoir comment est composé le prix total d’un billet d’avion, car j’y reviendrai un peu plus bas :
– les frais fixes de la compagnie aérienne (salariés, avions, carburant, entretien, commission agence de voyage, marge…)
– la taxe surcharge/supplément carburant/transport (YQ ou YS), apparut et nécessaire à la suite de la crise du pétrole, fait polémique de nos jours car elle atteint un niveau important du prix du billet et pourrait être largement revue à la baisse vu que le prix du pétrole est redevenu à peu près stable. Elle est juridiquement à cheval entre un élément du prix du billet et une taxe, ce qui fait qu’en cas de demande de remboursement du billet on peut pratiquement faire une croix dessus…
– les taxes diverses (taxe sûreté sécurité environnement XT, taxe de l’aviation civile FR, taxe d’aéroport QW ou taxe redevance passager QX…)

A/ Réservation directement chez les compagnies aériennes

Il existe beaucoup de compagnies aériennes, mais finalement en vu du budget et du vol choisi, on a souvent à faire le choix entre 3 ou 4. Les plus courantes pour le Cambodge sont Thai Airways, Vietnam Airlines, Qatar Airways, Malaysia Airlines et quelques compagnies chinoises lowcost (China Eastern, China Southern).
L’astuce est de choisir une compagnie qui récompensera notre fidelité, pour cela il faut qu’elle fasse partie d’une alliance pour pouvoir voler avec d’autres compagnies partenaires et ainsi cumuler des « miles ».

Les principales sont SkyTeam (Air France KLM Vietnam Airlines…), Oneworld (Cathay Pacific, Malaysia Airlines, Qatar Airways…) ou Star Alliance (Singapore Airlines, Thai Airways…) pour ne citer que les plus grandes.

J’ai par exemple déjà réservé un billet attractif avec Vietnam Airlines et finalement voyagé avec le confort d’Air France.

Pour en savoir plus sur une compagnie aérienne, vous pouvez consulter la liste noire des compagnies aériennes (2014) et consulter leurs avis sur whattheflight et tripadvisor. Whattheflight propose aussi un classement des meilleurs compagnies selon les avis des voyageurs. Skyscanner liste aussi les frais des compagnies.

Finalement, il suffit de se rendre sur le site web de la compagnie et de faire une recherche. Problème, il va falloir répeter l’opération de recherche autant de fois que l’on recherche une compagnie. De plus, réserver en direct peu entraîner un surcoût. J’explique plus bas les pours et les contres de réserver en direct avec une compagnie aérienne.

Point particulier

Pour certaines compagnies lowcost, choisir son siège, manger ou avoir un bagage est une option payante, mais rarement sur du long courrier.

B/ Réservation via un comparateur de vols en ligne

C’est sur les comparateurs de vols que je vais passer le plus clair de mon temps. Les filtres qu’ils proposent sont très utiles : compagnies aériennes, alliances, budget, nombre d’escales, durée du voyage, heure de départ, alertes de prix…
Ils ont presque tous une application mobile ou une version de leur site mobile.

Je les compare tous au même moment, pas seulement pour les prix mais pour les offres car certaines combinaisons de vols ne se trouvent pas partout. Certaines fois, et surtout sur du long courrier, un écart de prix peut être conséquent pour un même vol d’un site à l’autre. Exemple : un Paris – Phnom Penh en octobre pour 2 adultes, 1 enfant et 1 bébé avec Thai Airways aurait pu me coûter 1 853€ pour le moins cher contre 2 176€ pour le plus cher, soit une différence de 323€ donc presque 15% de différence ! Biensûr, je m’abstiendrais de vous dire qui est le moins cher, car je n’ai pas l’intention de dénigrer une entreprise plus qu’une autre…

Voici pour moi les meilleurs, avec leur particularité :

skyscanner.fr vue graphique par moisSkyscanner
Particularité : aperçu des prix par jour et par mois.
Fonctionnalités : filtres poussés, alertes de prix, dates flexibles, multi-destination, aéroports de proximité.
Skyscanner est gratuit, il est rémunéré à la commission par les compagnies/agences.
Momondo vision vol - Paris Phnom PenhMomondo
Particularités : « vision vol », classement par horaires.
Fonctionnalités : filtres poussés, alertes de prix, graphique de prix, multi-destination, aéroports de proximité.
Momondo est gratuit, il est rémunéré à la commission par les compagnies/agences.
Google flights résultats pertinentsGoogle flights
Particularités : interface épurée, résultats pertinents, vue en carte, moteur ITA Matrix.
Fonctionnalités : filtres poussés, alertes de prix, graphique de prix, dates flexibles, multi-destination, aéroports de proximité.
Google flights gratuit, il est rémunéré à la commission par les compagnies/agences.
ITA Matrix

ITA Matrix (expert)
Particularités : la crème des comparateurs, permet de construire des routes complexes et faire du fuel dumping, exploité par Google Flights.
Inconvénient : pas réservation direct, il faut ruser avec Hipmunk (en), un site tiers ou via un script navigateur (en).
ITA Matrix est gratuit.

Hipmunk vue graphique par agonie - Paris Phnom PenhHipmunk
Particularités : résultats sous forme de graphique, classement par « agonie ».
Fonctionnalités : filtres poussés, alertes de prix, dates flexibles, multi-destination, aéroports de proximité.
Hipmunk est gratuit, il est rémunéré à la commission par les compagnies/agences.
Algofly - Statistiques des prix moyens vols France CambodgeAlgofly
Particularité: le « bon prix ».
Fonctionnalités : filtres poussés, alertes de prix, dates flexibles, multi-destination, aéroports de proximité.
Algofly est gratuit, il est rémunéré à la commission par les compagnies/agences.
Kayak Explore - France AsieKayak
Particularité: « explore ».
Fonctionnalités : filtres poussés, alertes de prix, dates flexibles, multi-destination, aéroports de proximité.
Kayak est gratuit, il est rémunéré à la commission par les compagnies/agences.
Liligo - Résumé des offresLiligo
Particularité: « résumé des offres ».
Fonctionnalités : filtres poussés, alertes de prix, dates flexibles, multi-destination, aéroports de proximité.
Liligo est gratuit, il est rémunéré à la commission par les compagnies/agences.
MysterFly - prix final sans frais - paiement en 4 fois - Paris Phnom PenhMisterfly
Particularité : prix final, paiement en 4 fois, différence de prix remboursée, offres via vente-privée.
Fonctionnalités : filtres poussés, aéroports de proximité.
Misterfly est gratuit mais étant aussi une agence en ligne, la commission est incluse dans le prix du billet.
Option Way - Remboursement si prix en baisseOption Way
Particularité: prix final, remboursement partiel si prix en baisse.
Fonctionnalités : filtres poussés, multi-destination, aéroports de proximité.
Option Way est gratuit mais étant aussi une agence en ligne, la commission est incluse dans le prix du billet.

Une fois le vol choisi dans le bon comparateur, deux solutions s’offrent à moi :

  • choisir une agence de voyage parmis une liste conséquente à des prix d’appel différents : commencera un long travail de comparaison agence par agence pour déterminer le prix final (après paiement des frais de CB et autres), et quelle agence me permettra de modifier ou d’annuler mon vol facilement et à moindre coût. Astuce : le groupe Oligeo (Opodo, Go Voyages et eDream) proposent désormais les mêmes prix, quid des conditions de ventes ?
  • réserver directement sur le site de la compagnie aérienne : payer un peu (beaucoup) plus cher mais être en contact direct avec la compagnie en cas de questions, de modification ou d’annulation.
  • appeller la bonne vieille agence de voyage physique que tout le monde me recommande.

C/ Réservation avec une agence de voyage

En ligne

Je n’en suis pas fan malgré qu’elles négocient les prix mais le fait de na pas être en contact direct avec la compagnie aérienne m’embête. Quitte à payer un peu plus directement à la compagnie, je ne souhaite pas tomber dans une procédure administrative fastidieuse en cas de litige avec l’agence.

Les avantages
– le prix du billet moins cher que chez la compagnie,
– la réservation de chez soi.

Les inconvénients
– certaines font croire qu’une offre a une durée limitée,
– ou qu’il ne reste plus que 3 sièges, histoire qu’on soit bien sous pression pour s’empresser d’acheter (Yield Management),
– le prix affiché n’est pas le prix final (bien que ça commence à changer depuis que la DGCCRF est passée par là).

Anecdote : 2 comparateurs m’ont envoyé sur une agence en ligne pour un même vol , et le prix était différent de 7€.

En agence physique

J’ai eu un cas concret pour une amie qui avait besoin de réserver un billet aller-retour Paris – Phnom Penh, 1 semaine avant la date de départ ! Conditions : Thai Airways, 1 escale, dates flexibles à 3 jours. On m’a conseillé deux agences : CFA Voyages, Asieland et une troisième que l’on m’a conseillé après mon test : Maxim International. Il semble y en avoir beaucoup d’autres dans ma région (Île-de-France).

Attention ce n’était pas la même demande, j’ai comparé également sur le web :

  • Pour un voyage X prix tout compris, CFA Voyages 930€, Thai Airways 980€, et meilleur prix avec Bravofly via skyscanner à 863€. Appel un vendredi soir à 17h, demoiselle aimable qui m’a fait un devis par mail sous 30min.
  • Pour un voyage Y prix tout compris différent du X, Asieland 785€, Thai Airways 900€, et meilleur prix avec Rumbo via skyscanner à 765€. Appel un samedi après-midi, devis par téléphone.

Bilan : leur prix était très correct, commission incluse, les 2 moins chers qu’en passant directement par Thai Airways. Les dates flexibles lui ont sauvé la mise sinon le prix grimpait à plus de 2 000€ ! Finalement sur du long courier, le prix n’est pas si élevé qu’une agence en ligne mais moins cher que sur le site de la compagnie aérienne, car vu le volume de ventes elles doivent négocier de bons prix.

Les avantages
– c’est le relationnel, on est en face d’un professionnel qui connait les compagnies, les bons prix selon les saisons, donc de bon conseil,
– il est possible de mettre une option sur un vol par téléphone et venir le régler au plus vite,
– et pour la modification ou l’annulation, elles ne surfactureront pas de pénalité en plus de celles des compagnies.

L’inconvénient, à moins de payer par téléphone, c’est de se déplacer pour acheter voire modifier.

AgencesVoyage.fr est un annuaire pour trouver une agence de voyage près de chez soi, ou les classiques comme Look Voyages, Havas Voyages, Thomas Cook, Club Med, FRAM, TUI (Nouvelles Frontières) ou celles des hypermarchés comme Carrefour Voyages, Leclerc Voyages ou Auchan Voyages.

Leur commission : incluse dans le prix du billet.

D/ Billets groupés (famille nombreuse, amis, séminaire…)

Attention, voyager à 5 en famille ou entre amis n’est pas considéré comme un voyage de groupe. Généralement à partir de 10 personnes plutôt pour les entreprises et les séminaires, les associations…

  • billetdegroupe.com : à partir de 10 personnes.
  • monde-du-voyage : à partir de 10 personnes, dates flexibles, compagnie aérienne, demande particulière.
  • en agence physique.

Mais comme le dit le blog onedayonetravel, il vaut mieux « acheter individuellement les billets pour plusieurs personnes … les compagnies aériennes vont généralement limiter le nombre de sièges par vol qu’ils vendent à leur taux le plus bas. Résultat : on peut parfois passer à côté d’une bonne affaire en ayant simplement trop de passagers. » rubrique 8.

Leur commission : incluse dans le prix du billet.

E/ Le travel hacking ou le crowdsourcing

Je n’ai pas encore essayé ces plateformes de « chasseurs de billets » qui vous trouve la perle rare contre une commission. Aujourd’hui j’ai le temps et j’aime fouiner sur internet à la recherche des meilleur offres.
D’un autre côté, j’ai du mal à croire que quelqu’un pourra trouver mieux qu’un billet aller-retour pour le Cambodge aux alentours de 600€. Pluôt à tester pour des vols dans les 1 000€.

  • darjeelin : français, le site est actuellement hors service, à surveiller !
  • flightfox.com : australien, valable pour un voyage seul ou en groupe.

J’expliquerai dans une évolution de l’article comment fonctionne le travel hacking.

Leur commission : un pourcentage sur le montant du billet.

F/ Ventes privées / Enchères / Destockage

Je ne m’y intéresse pas trop car ce sont généralement des séjours tout compris, mais on ne sait jamais ! Quand une offre parait intéressante, c’est du destockage, j’essaye de savoir si le prix intial n’a pas été gonflé.
La plupart du temps, les dates sont imposées et pas vraiment intéressantes et l’aéroport pas forcément au choix. Le nombre d’heures de vol et d’escales peuvent être importantes. Le mieux est de chercher le prix du vol et du séjour soi-même voir si ce n’est pas moins cher !

Quelques gros sites en vrac : voyage-prive, idiliz, vente-privee, verychic, cubprivevacances, Groupon

Leur commission : incluse dans le prix du billet.

G / Les dénicheurs de bons plans et d’erreurs de prix

Ce nouveau genre de site propose des vols (et aussi des combinaisons de vol et d’hôtel) au meilleur coût. On a la possibilité d’avoir accès à l’offre sur leur site et de réserver séparement, car même s’ils suggèrent un pack, c’est à nous de réserver manuellement et séparément.

Les erreurs de prix

Certains listent aussi les vols avec erreurs de prix, et cela permet d’économiser énormément d’argent, bien que ces erreurs soient rares et réservées à un public averti :

  • être flexible car les dates sont plus ou moins imposées,
  • rapide car l’offre peut disparaitre à tout moment,
  • patient car les escales peuvent être longues,
  • mais surtout mobile car cela concerne en général des aéroports étrangers dans les deux sens.

Il est donc conseiller de s’abonner aux listes de diffusion de ces sites.

En cas d’offre exceptionnel, mais avec l’aéroport d’aller et/ou de retour qui n’est pas celui souhaité à la base, c’est à dire un Madrid – Bangkok à 85€ au lieu d’un Paris – Phnom Penh à 700€, on peut combiner sa bonne affaire à un ou plusieurs autres vols low-cost ou via un trajet par bus/train dans la limite où le prix total du voyage reste toujours largement intéressant par rapport à un vol sans offre exceptionnel mais à bas prix.

Acheter un vol avec une erreur de prix est assez risqué car la compagnie aérienne peut annuler la vente à tout moment, sans même nous le notifier, jusqu’à être même refoulé à l’aéroport. Généralement, les compagnies, une fois l’erreur démantelée, propose un geste commercial, mais il est possible de refuser l’annulation au prix d’aller jusqu’au tribunal…

D’où viennent ces erreurs de prix ? Une erreur humaine, une erreur de conversion de devise, un fuel dumping ou un bug informatique…

Bref, si on repère une erreur de prix, il faut suivre ces précieux conseils.

Leur commission : sites de réservation et des tours opérateur pour les ventes qu’ils réalisent via leur site.

H/ Autres

Avoir un ami qui travaille pour une compagnie aérienne, steward, hotesse, pilote… !

Comité d’entreprise

Certains CE ont négocié des prix mais malheuresement c’est souvent sur des séjours. Les remises sont de l’ordre d’1 à 2% mais sur un séjour à 2 000€ cela peut valoir le coût !

Billets d’occasions

Il faut être flexible et à l’affut de n’importe quelle destination, car on trouve quelques offfres sympe sur eBay « vols et séjours » et sur leboncoin « vacances ».

Le remboursement de la différence si moins cher ailleurs

On peut toujours tenter le coup dans une agence physique. Sinon, il y a Option Way qui rembourse sous conditions si le prix baisse. Et il y a aussi cheapair qui propose plutôt des avoirs.

4/ Les économies sur le prix final

Billet avion pas cher - Economie sur prix final
thaibpborn.wordpress.com

L’IP tracking et le Yield Management

L’IP tracking est une technique du Yield Management, qui « consiste à maximiser le chiffre d’affaires généré en jouant sur les variables prix et le coefficient d’occupation des sièges à l’aide d’une politique de tarification différenciée et dynamique« .

En d’autres termes, un article du Monde.fr l’explique simplement :

Lors d’une recherche de billets, l’opérateur enregistre cette recherche et l’associe à l’adresse IP de votre ordinateur/smartphone. Il vous propose alors un prix P qui correspond au modèle de Yield Management habituel. Si vous achetez le billet, vous payez ce prix P.
Mais si vous ne l’achetez pas tout de suite, et que vous réessayez plus tard, l’opérateur a gardé en mémoire votre intérêt pour ce vol, et il vous propose donc un prix légèrement supérieur, P+E, de manière à déclencher l’achat sur le coup, vous laissant penser que le nombre de siège diminue et que le prix augmente.
Et ceci même si aucun changement n’a eu lieu, même si aucun autre client ne s’est manifesté. S’ensuit alors une logique incrémentale : plus vous allez réitérez la simulation, plus le prix va augmenter – toujours par petit palier. L’objectif est clair : provoquer la vente. Et ça fonctionne très bien.

Donc gare à l‘IP tracking !

Je fais en général mes premières recherches au boulot ou chez moi avec mon téléphone en 4G et quand il est vraiment temps de passer à la réservation, je fais mes recherches le soir chez moi avec TOR et une fois le saint Graal trouvé, je réserve mon vol avec mon navigateur classique, vierge de toute recherche récente, car la majorité des sites de réservation refoulent à cause de TOR, déjà qu’il rend la connexion assez lente…

L’assurance et les options inutiles

A moins d’être victime d’un tsunami, elle ne vaut rien. Surtout pas en cas de retard à cause d’un bouchon ou d’un problème technique du RER. Je ne la prend donc jamais, car en plus j’ai une Visa Premier (qui ne vaut elle pas grand chose non plus au final). La meilleure technique est de bien choisir ses dates !

Au moment de payer on nous propose tout un tas d’options, pour moi elles sont inutiles, je décoche donc tout.

Codes promos

Je regarde toujours si à tout hasard, un code promo ne traîne pas sur la toile, bien qu’il soit difficile d’en trouver un, encore moins valide. Il faut plutôt s’abonner aux listes de diffusion des compagnies aériennes pour recevoir leur réductions.

Billets primes avec ses miles/points

Il faut profiter des miles offerts par les programmes de fidélité des compagnies aériennes voire des alliances.

Malheuresement, je n’ai pas encore trouvé la bonne car chaque année mon voyage diffère et une compagnie/alliance intéressante une année ne l’est plus l’année suivante.

Il y aussi la possibilité de récupérer les miles d’un ami bienveillant ou d’être parrainé pour grapiller quelques miles.

Type de CB

Le prix est souvent affiché pour une carte qui ne coûte pas cher, mais finalement en cochant « Visa » ou « MasterCard », le prix augmente.

Algofly recense les remises accordées aux différentes cartes.

Arnaques

Attention à l’attrayante carte Entropay qu’on nous annonce gratuite, mais qui au final peut revenir plus cher qu’avec une CB Visa.

Chèques vacances

J’ai la chance de travailler dans une grande entreprise qui propose des chèques vacances subventionnés et j’ai encore plus de chance qu’une bonne partie des agences de voyage les acceptent, donc les chèques vacances sont pour moi ma principal source d’économie.

5/ Modification de la réservation

Même si j’ai la chance d’avoir des dates flexibles, je fais toujours attention de bien choisir les jours, car en cas de modification, ça peut coûter (très) cher et les heures passées à trouver le bon vol n’auraient servi à rien !

J’ai dû un jour repousser mon vol de retour. C’était avec Qatar Airways et à ma grande surprise j’ai pu déplacer ma date de retour en un coup de téléphone. Pas gratuitement biensûr, environ 50$ par adulte.

Par contre, comme dit plus haut, si j’étais passé par une agence de voyage, je ne sais pas si cela aurait été si facile. En plus, il est très difficile de trouver les tarifs pour une modification, car toutes les agences ne les mentionnent pas clairement dans les mentions légales et le prix peut différer entre ce qu’ils indiquent sur leur site et le véritable tarif que donne l’opérateur par téléphone.

Le rachat de billets

Si certaines compagnies l’autorisent, c’est généralement impossible pour des billets de classes « économiques », il est toutefois possible de racheter un billet d’avion et de changer son nom. Selon la compagnie aérienne, des frais s’imposent.

Kelbillet liste quelques compagnies aériennes qui l’accepte.

6/ Le vol

Billets d'avion pas cher - Confort en vol
gettyimages.fr

Pour toujours faire une bonne affaire, je me fais une « checklist » de ce que j’ai besoin, ainsi j’évite de me faire plumer à l’aéroport par la nourriture, les magazines, les écouteurs, les tongues, les chapeaux et les coussins de voyage qu’on nous fait payer au prix fort !

Je pèse mes bagages et je laisse un peu de marge pour éviter de payer un supplément, surtout au retour !

Concernant l’échange de monnaie, il peut paraître pratique et intéressant d’échanger ses euros contre des dollars ou des riels à l’aéroport français ou près de chez soi, mais au final si on prend un peu de temps à chercher un bureau de change sur place, je pense qu’on économise quelques euros.

Point particulier

En cas de vol aller-retour, attention de ne pas rater un des deux vols ! Un proche en a fait les frais : il n’est pas monté dans l’avion à l’aller, du coup il a du payer des frais ! La compagnie peut aussi nous refuser l’embarquement, mais tout ça est marqué dans les conditions de vente.

7/ SAV

Billet d'avion moins cher - Service après vente
shutterstock.com

Récemment je n’ai pas hésité à gueuler car je n’ai pas été satisfait de mon vol : j’ai pris en 2016 un aller-retour Paris Phnom Penh via Saïgon avec Vietnam Airlines et le vol Paris – Saïgon était en retard, du coup sorti de l’avion nous avons du courir pour prendre la correspondance Saïgon – Phnom Penh et résultat, nous n’avons pas eu nos bagages à temps !

Au retour, Vietnam Airlines nous a décalé de quelques heures notre vol et à l’aéroport la porte d’embarquement a changé plusieurs fois sans alerte sonore…

Au final j’ai exprimé mon mécontentement par e-mail et à force de relance on m’a enfin répondu par un geste commercial : un surclassement sur mon prochain aller, valable 1 an.

On peut vérifier ses droits sur vol-retarde.frrefund.me ou flightright.fr, et exiger le remboursement des taxes d’aéroport.

8/ Mon expérience en temps réel

Au cours de la rédaction de cet article début 2017, je commence à préparer mon voyage d’1 mois pour le Cambodge qui sera très certainement à cheval entre octobre et novembre 2017, pour 2 adultes, 1 enfant et 1 bébé.

27/01/17  : création d’alerte de prix pour un A/R Paris – Phnom Penh. Prix le plus intéressant selon mes critères : 2073€.
23/02/17 : j’apprends que Emirates desservira le Cambodge via Yangon dès juillet 2017. Espérons que ça fasse baisser les prix des autres compagnies.
18/03/17 : je reçois une alerte de prix qui m’annonce que le prix des billets est passé à 1855€, biensur le lendemain les prix étaient remontés mais comme quoi l’alerte de prix a son importance !
28/04/17 : chamboulement, je dois changer mes dates pour un AR mi-juin à mi-juillet. Etant très flexible mais voulant essayer Thai Airways, je regarde sur le net puis j’appel l’agence AsieLand un vendredi qui me propose 1968€, prix équivalent sur internet. Le prix me semble bon vu la date d’échéance et vu la courte durée du voyage (14h).
03/05/17 : mes formalités faites, je prend la décision de partir de mi-juin à mi-juillet. Etant proche de Paris, je passe chez AsieLand dans l’optique de réserver le vol chez eux car vu leur prix très intéressant, j’ai la flemme de passer ma soirée à chercher des billets, qui plus est je ne veux pas dépasser le prix psychologique de 2000€. Après quelques minutes, on me propose 1860€, je suis vraiment surpris de voir le prix baisser et si bas à 6 semaines du départ. Cela vient du fait qu’en tant qu’agent ils peuvent chercher plus facilement les meilleurs dates. C’est donc du 13 juin au 13 juillet. Je regarde rapidement sur mon téléphone, et là je vois que c’est encore moins cher sur le net ! Grosse surprise et grosse pression, je retrouve le vol avec « 9 places disponibles », à partir de 1690€, à presque ne pas y croire. Finalement, c’est sur mon téléphone en cherchant sur Kayak et Skyscanner que je trouve la meilleure offre avec eDreams pour un prix de 1740€, car il a fallu rajouter 50€ de frais de CB au dernier moment. Le message « plus que 10min pour profiter de ce tarif » m’est apparu 2 fois bien pour me mettre la pression, même si j’étais en train de saisir mes coordonnés ! J’ai donc eu mes billets adultes à 533€ à 6 semaines du départ pour un vol aux limites de la haute saison. Je pense que je n’aurais pas trouvé seul cette offre sans l’aide d’une agence qui peut croiser les dates très facilement. J’aurais surtout passer plusieurs heures à chercher !
Bilan : en cherchant bien et en étant flexible, on peut faire d’excellente affaire surtout à la veille du départ !

Paris Phnom Penh pas cher

Conclusion

Personnellement, lorsque je recherche mon billet d’avion idéal, j’applique les techniques de recherche de base, je passe par un comparateur de vol en ligne et j’achète si possible mes billets directement auprès de la compagnie aérienne si la différence de prix n’est pas importante. Le top, c’est de rester fidèle à une alliance.
Si je peux, j’applique un code promo, je fais jouer le cashback et je paye en chèque vacances. Et si je prévois de passer quelques jours dans un autre endroit, j’essaye de prendre un billet multi-destination.

Mais de manière plus générale, la meilleur façon d’obtenir des prix les plus bas est simple : être flexible sur les dates et sur les destinations, être à l’écoute des bons plans et ne pas hésiter à appeler une agence qui pourra trouver les meilleurs dates grâce à ses outils ! Ainsi, une fois les meilleurs dates trouvées, on peut encore faire baisser le prix en passant par internet, expérience vécue. 

Et vous, avez-vous des astuces à nous faire partager ? Bonne recherche !

Une réponse à “Comment je déniche le meilleur billet d’avion pour le Cambodge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *